Les évènements du forum se passent en temps réel. Néanmoins, rien ne vous empêche de faire des rps qui se passent un peu dans le passé ou un peu dans l'avenir.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Hors RP { Le flood et les copains :: Version 1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rhoswen Andersen ☼ Il vaut mieux demander poliment avec une arme dans la main que seulement poliment
Invité
Invité
avatar

17.07.16 16:07


Invité
Rhoswen Marja Andersen
« Le plus important dans la vie, c'est de savoir trier son linge. »
~Derrière l'écran ~
PSEUDO : Winnie.
AGE : 21 ans.
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : Je suis arrivée par un top site ♥.
DOUBLE-COMPTE : Non♥.
UN COMMENTAIRE ? : C'est vraiment super joli !
NOM : Andersen.
PRÉNOM(S) : Rhoswen, Marja.
SURNOM : Rose, wendy quelques fois mais rares sont ceux à lui en donner un.
SEXE : ♀.
AGE : 17 ans .
RACE : Armure Géante ? un truc pas net en tout cas.
POUVOIR : Géokinésie.
NATIONALITÉ : Néerlandaise.
MÉTIER/CLASSE : Senior.
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle.
LANGUE OPTIONNELLE : texte ici. Mandarin
COURS SUPPLÉMENTAIRE : Sport avancé - Boxe Shaolin.
SPÉCIALITÉ : Histoire.
Avatar :
OC par pengruoxi.
Cheveux :
D'un blond très clair, fin et très longs (elle ne se souvient pas les avoir couper un jour).
Yeux :
Verts plutôt vif, presque pomme .
Taille :
178 cm.
Poids :
60 kg.
Signe distinctif :
Aucun en particulier.
Style vestimentaire :
Rhoswen est assez ambivalente, elle ne se soucie que rarement de ce qu'elle porte du moment qu'elle s'y sent bien, elle n'a donc pas de style défini quoiqu'elle soit généralement assez classique.
Autre chose ? :
Rien à signaler.
pouvoir
« Contrôler la Terre » c'est sur que, vendu comme ça, c'est plutôt cool mais pour moi pas de tremblement de terre terribles ou de crevasses terribles. Non,  non ; non.  Forcément : les trucs bien ça n'arrive qu'aux autres.  Personnellement je ressent la terre et par son biais je peux déterminer ou se trouvent les personnes que je cherchent, combien de personnes m'entourent, et estimer leur corpulence.  Ça marche dans un rayon d'une dizaine de kilomètres. Pas plus.  En vérité c'est surtout utile pour savoir quand il faut fuir et surtout : dans quelle direction. 
Race
« Armure Géante » si ça ne vous parle pas alors c'est sans doutes que vous êtes parfaitement normaux. À la vérité je n'ai pas vraiment d'explication pour la naissance des gens comme moi ; Absolument aucune. J'ai hérité cela de ma mère, qui le tenait de la sienne.  Si humaine que j'ai l'air d'être je ne suis jamais qu'une armure de près de quatre mètres de haut. Je pèse sans doutes une centaine de kilos sous cette forme. Je suis plus grande que ma mère et elle était plus grande que la sienne, la stature de la génération à une forte tendance à surpasser la précédente.
D’immenses plaques de fer blanc, liée par une espèce de fumée noirâtre. Comme le fantôme d'un chevalier en quelques sortes. Ma conscience subsiste et si je suis pour le moins « immatérielle » sous cette armure gigantesque je suis encore capable de parler. Peut-être un peu plus maladroite ?  En restant humaine je peux « invoquer » un bras ou un plastron de cette armure mais c'est un exercice qui n'est pas aussi naturel que la métamorphose complète.  Je ne pense pas qu'on puisse réellement m’abattre sous cette forme mais comme toute armure à ses failles, la mienne à les siennes, elle est plus fragiles aux jointures et l'on pourrais sans doutes me démembrer ainsi , ou me décapiter cela dit la fumée qui lie les partie entre elle pourrait très bien faire revenir l'amure à la normale.  Ébrécher l'armure cependant inflige des blessures équivoques à mon corps humain.
Caractère
Pour être honnête, Rhoswen Andersen avait toujours rêvé d'être une jeune fille aussi douce et délicate qu'elle avait l'air de l'être. Avec son visage de poupée, ses cheveux de princesse et sa taille de mannequin. Elle avait même une voix plutôt agréable, un peu grave, mais très douce. Une voix qui savait porter et qui tonnait comme l'orage quand elle était en colère mais, de manière plus générale : elle était agréable.  Plutôt douée avec les mots mais pas particulièrement studieuse, la demoiselle avait rapidement écopé du titre de « beauté gâchée » en raison de sa facilité à exprimer à voix haute et claire la moindre de ses pensées. Rhoswen était exactement ce genre de personne qui pensait qu'elle pouvait dire n'importe quoi tant que c'était la vérité , ou qu'elle le pensait, dépourvue de tact ou de filtre, pas très à l'aise avec les convention sociales, elle n'était pas non plus très à l'aise avec les grandes courtoisies et toute cette politesse. Rhoswen pensait qu'on aime parce qu'on aime et qu'on aime pas justement pour les mêmes raison ; elle ne se cachait ni pour pleurer, ni pour crier, n'avait jamais dissimulé sa nature capricieuse et autoritaire et vivait de reste assez bien le fait qu'on craigne ses éclats de colère.

La jeune femme de reste était d'une grande perspicacité et faute d'être dans la liste des étudiants les plus intelligent du pays ou de l'école , elle possédait une bonne mémoire. Comme elle avait grandit dans une famille tolérante et particulièrement compétitive elle avait tendance à être une personne exigeante qui vivait assez mal la défaite.  Rhoswen aurait adoré , vraiment, être aussi charmante et délicate que son nom pouvait bien l'annoncer mais elle avait de sérieux problèmes dans la gestion de ses émotions, Rhoswen était le genre de personne qui vous disait de la fermer si vous disiez un mot de trop ou qui vous collait son poing dans la figure simplement parce que vous la regardiez d'une façon qu'il ne lui plaisait pas. Elle se fichait globalement de ce que les autres pensaient et n'était pas particulièrement chevaleresque. Elle était assez maline pour savoir quand il était bénéfique de prendre la fuite mais trop tête brûlée pour ne pas foncer dans le tas comme un animal.  Elle était à l'aise avec les démonstration de forces, sans doutes parce qu'en dépit de sa frêle apparence elle était forte comme un bœuf et qu'elle n'avait pas encore trouvé quelqu'un d'assez téméraire pour essayer de lui cogner dessus.  Elle ne défendait ni la veuve , ni l'orphelin et on la disait principalement égoïste quoique possédant quelques éclats de magnanimité.

Rhoswen triait ses fréquentation sur le volet et selon un barème assez aléatoire qu'elle n'aurait pas sus expliquer décidant seulement qui elle aimait et qui elle n'aimait pas, plongeant les uns dans un blizzard presque prétentieux tant elle pouvait prétendre qu'ils n'existaient pas et élevait les autres au centre de ses préoccupations parce qu'elle était une amie fidèle et engagée, prête à mordre pour défendre ceux-là. Parce qu'elle était élitiste sur ce genre de sujet le cercle de ses fréquentation était assez restreint encore qu'elle ne connaissait pas de personne qui la détestaient réellement.  Rhoswen avait conscience du fait qu'elle était quelqu'un qu'on appelait « jolie »  et n'hésitait jamais à se servir de cet avantage quand l'occasion se présentait. Elle n'était pas particulièrement calculatrice mais elle savait s'y prendre que qu'on ne la regarde pas comme une menace. Plutôt joviale en général , elle avait un éclat de rire rayonnait qui raisonnait dans toute l'école et ce depuis plusieurs années déjà. Plutôt débrouillarde et remarquable – de bien des façons et pas toujours les meilleures – Rhoswen Andersen possédait malgré tout une étrange et particulière popularité.

Pour être parfaitement honnête, Rhoswen Andersen avait toujours rêvé d'être une jeune fille  aussi douce et délicate qu'elle avait l'air de l'être. Avec son visage de poupée, ses cheveux de princesse et sa taille de mannequin, mais elle savait qu'elle n'en était pas capable.
Histoire
« Une idée de titre ? Quelque chose ? »
Si l'on devait donner un titre à l'histoire de ma vie ce serait sans doute quelque chose comme «  Je vous l'avait bien dit » ou «  Encore et toujours sans surprises », un truc dans ce goût là quoiqu'il en soit. Parce que je suis ce genre de personne en vérité dont la vie à toujours été totalement tracée à l'avance et dont on sait déjà comment elle se déroulera dans le proche avenir.  Pare que, pour commencer, je suis née ici à Homenge, comme mes parents avant moi et comme les parents de mes parents avant eux.  Mon arrière grand père paternel est la seule personne de ma famille qui ne soit pas né sur cette terre puisque Danois de pure souche il est venu s'installer ici quand il avait autour de vingt ans avant d'y rencontrer sa femme et de l'épouser.  Peut-être qu'il à été la seule personne qui soit lié à moi par le sang qui à jamais été surpris de quoique ce soit qui se passait dans notre maison.

La première fois qu'il à été admit que j’étais la digne descendante de mes parents, j'avais cinq ans. J'ai pris par accident ce que je devrais sans doutes appeler ma « forme originelle » : une armure blanche liée et habitée par une fumée sombre qui, je crois est représentative de mon propre esprit.  Ah, parce que oui : je suis une armure et non : je ne suis pas humaine.  C'est bon, on s'en remet ? Ça sert à rien de me regarder comme si j'étais un monstre – non pas que ce soit loin de la réalité-- là d'où je viens c'est d'une banalité relativement affligeante je dois dire.   Mon cousin Koenrad est une Hallebarde par exemple, comme mon père et comme son père, bon bah. On va pas en faire un flan , hein ? Non mais parce que, à force je commence à vous connaître. À connaître ceux qui comme vous – affolante majorité – ont encore du mal à composer avec le fait qu'il n'existe pas seulement des humains sur cette Terre. Si c'est pas malheureux ? Cercle divin ou pas je veux dire cette planète existe depuis tellement longtemps.

Comme je l'ai dit, ma famille est légèrement particulière et, de fait, je n'ai jamais été élevée dans l'idée que j'étais humaine. Bien que je semble l'être à tout point de vue, née dans un cercle de parents issus de lignées conséquentes déjà il était plus que certain que je ne pouvait pas naître dépourvue de quelque don que ce soit.  Je peux vous dire que  ça aurait vraiment marqué les esprits.  A la place quand je suis venue au monde ma famille paternelle et ma famille maternelle on seulement ouvert des paris sur le gène dont j'hériterai.

Dans la famille de mon père ils ont tous tendance à être des armes de taille plus ou moins impressionnantes, des haches, des marteaux, mon père Hendrick lui est une hallebarde relativement colossale , je me dit souvent que c'est la raison pour laquelle il à épousé ma mère.

Ma mère, Antje, est comme le reste de sa famille en réalité une armure.  Massive qu'on aime à croire indestructible. ( c'est à dire qu'une fois je l'ai vu ramasser la tête qu'on lui avait couper et courir pour la remettre sur ses épaules l'air de rien alors...) des armures qui grandissent et s’étoffent de génération en génération si je veux en croire ma propre taille.

Enfin j'ai pas toujours été aussi grande, elle à pris du volume en même temps que j'ai pris de l'âge , je veux dire, à cinq ans – les dieux soient loués – je mesurait pas déjà quatre mètres et poussières. Non, non, non !  Quel foutoir sinon !  Bref quoi qu'il en soit, le gène de maman l'a emporter sur celui de papa et c'est ainsi que  j'ai commencé ma double vie. Je suis rentrée à Opleid à  cet âge la en vérité, puisque à l'instar de mes parents j'y ai fait toutes mes classes depuis la maternelle sans jamais la quitter.  Ça aurait été bête de le faire et pas forcément pratique en plus faut dire.  Et l'école à une bonne réputation, même si je pense sincèrement que les gens de l'extérieur – pauvres ignares – sont vraiment très loin de se douter d'à quel point cet endroit est particulier.  Bon et c'est peut-être pas plus mal, je veux dire, on nous mettrait sans doutes en quarantaine et on deviendrai un zoo de monstre ou un truc comme ça ?

Or , je vous l'ai dit : je ne suis pas un monstre.
Enfin tout est relatif je vous dirais, je suis quelqu'un d'assez ouvert sous les apparences et bon, je peux convenir que pour un humano-humain qui est resté coincé dans son enveloppe homo-sapiens , une armure géante , vivante, qui parle et qui bouge ça paraisse monstrueux. Voir dingue. Voir les deux. Alors que. Voilà. C'est une question de point de vue je dirais.

Toujours est-il que c'est une bonne école et qu'il n'y à pas vraiment grand chose à redire à ce sujet. Après ma famille à tendance à cultiver une certaine violence bien ancrée mais il paraît que c'est quelque chose de normal, que nos caractères sont totalement dépendant du fait qu'on est des armes à la base, des machines de guerre et même si c'est rudement cool sur le papier , il reste qu'en pratique c'est pas toujours facile pour s'intégrer « en douceur ». pas que ça me pose de problème.

Après il faut dire que je jouit d'un certain pedigree sur le campus. Rapport qu'il n'y à pas tant de si longues lignées que la mienne dans les parages.  Naturellement ça pousse mes parents à réclamer que je force le respect de mes camarades. Et alors bon, je tiens à dire que. Voilà. À ce jeu je suis pas la dernière.

Je suis entrée au pensionnat au cour de ma première année de lycée seulement. Avant cela mes parents et certains professeurs s'y étaient opposés jugeant que j'avais trop de difficultés à « gérer mon surplus de violence et d'émotions ». je l'écris avec des guillemets mais je ne peux pas leur jeter la pierre, il a fallut attendre que je me calme et que j'apprenne à régler mes compte autrement que par la violence. Attendez l'intimidation, ça compte ?

Je pense que ce qui compte réellement c'est les résultats et bon. Je ne suis peut-être pas aussi adorable que  la petite de la chambre d'à côté mais j'ai encore causé aucun incident majeur depuis mon entrée à l'internat et ça : ça se souligne.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Opleid
Directeur
avatar
Masculin
Apparitions : 102
Date d'inscription : 14/04/2016
Race : Inconnue
Pouvoir : Inconnu
Niveau d'études/Métier : Directeur de l'Institution Opleid
Situation amoureuse : Inconnue
Nationalité : Néérlandais
Double Compte : Jillian L. Crimson, Saphyr S. Ellsworth (Comptes Joueur)
Commentaire/Citation : Soon I'll control everything...

Voir le profil de l'utilisateur
http://nitzihell.forumactif.org/
17.07.16 23:06


Bienvenue et Validation

On s'est vus sur la cb, je t'ai déjà fait mon commentaire sur ton caractère écrit au passé dont j'ai pas l'habitude (c'est étrange, d'ailleurs, j'écris au passé mais j'ai toujours fait mes présentations au présent). Ton histoire est assez survolée par contre, je trouve. Pas d'amis, d'amoureux à mentionner ? Je suppose que non sinon tu l'aurais dit mais à part qu'elle a pas fait trop de vagues à l'école on a pas vraiment de détails ^^

Je te range dans les Ratels. A toi de voir si tu préfère coller à la réputation d'intelligents manipulateurs ou à celle des fêtards populaires ~ Ou à aucune des deux, aussi.

Tu peux passer te référencer dans les différents Listings, te créer un Agenda pour tenir compte de l'évolution de tes rps (si tu veux) et passer faire une demande de rp ou poster un rp libre. N'hésite pas non plus à aller demander une chambre pour avoir un endroit où dormir.
Amuse-toi bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Opleid - Les Cercles des Dieux :: Hors RP { Le flood et les copains :: Version 1-
Sauter vers: